Actualité

L'installation de l'alarme Diagral avec SaleGeek

Suite à une tentative de cambriolage par un voleur atypique, SaleGeek décide de poser une alarme Diagral pour assurer sa sécurité.

Armé de son humour décalé, SaleGeek vous présente les différentes étapes pour la mise en place de votre Alarme Diagral.

Retrouvez toutes les vidéos Youtube de MonAlarme.fr : sur ce lien

Retrouvez toutes les vidéos Youtube de SaleGeek : sur ce lien

Les Alarmes connectées E-ONE

Diagral lance sa nouvelle gamme d'alarme connectée E-ONE

De chez vous ou à l'extérieur, piloter l'ensemble de votre maison depuis votre smartphone ou votre tablette.

Recevez les alertes par notification push sur votre smartphone et par email via le réseau ADSL.

En plus de votre système d'alarme, gardez le contrôle sur tous les équipements de votre domicile. Grâce à l'application e-one vous pilotez également à distance votre portail électrique, vos volèts roulants, vos lumières ou encore votre chauffage...

"Je veux rester connecté à ma maison depuis mon smartphone, recevoir les alertes en temps réel et piloter mon système depuis une l'application mobile e-ONE"

Diagral lance sa nouvelle gamme d'alarme connectée E-ONE

Le contenu de cette rubrique est en cours de rédaction.
Retrouvez ces informations dans quelques jours...

Diagral innove avec ses nouvelles solutions du vidéosurveillance

Avec Diagral Visio, renforcez la sécurité et veillez sur votre foyer ou que vous soyez

Soyez alerté à distance par e-mail lors d'une détection de mouvement par la caméra.

Observez et écoutez à distance votre foyer, avec la possibilité de déclencher un enregistrement.

Profitez pleinement de votre système et visualisez gratuitement et à tout moment les vidéos en direct et les enregistrements depuis l'application Diagral Visio ou l'interface web sécurisée.

APPLICATION GRATUITE DIAGRAL VISIO

  • Installation simple et rapide en scannat le QR Code via l’application Diagral Visio.
  • Géstion complète de vos caméras : marche/arrêt, personnalisation des zones de détection de mouvement, luminosité, contraste,...
  • Enregistrement de vos vidéos sur détection de mouvement, en continu ou selon un planning.
  • Profitez du zoom pour observer les détails.

Pour plus d'information sur cette offre Cliquez Ici.

Loi sur les détecteurs de fumée

L'installation d'un détecteur de fumée, officiellement appelé détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), est obligatoire dans tous les logements d'habitation. C'est ce qui résulte de la loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 qui avait prévu de généraliser ce type de dispositif d'alerte incendie dans un délai de cinq ans.

Pack Anniversaire Diagral

Pourquoi une loi rendant les détecteurs de fumée obligatoires?

Chaque année en France nous comptabilisons plus de 800 morts et 10 000 sinistrés.

La loi Morange prônant l'installation obligatoire d'au minimum un détecteur de fumée dans chaque logement a pour but de lutter contre les incendies domestiques et les victimes qu'ils engendrent.

Selon les statistiques provenant des pays ayant déjà rendu les détecteurs de fumée obligatoires, cette obligation permet de réduire de 50% le nombre de décès.

En effet lors d'un départ d'incendie l'installation d'un détecteur de fumée vous permet d'être alerter/réveiller au plus vite et ainsi, si possible, de maîtriser le feu ou de vous donner le temps nécessaire pour évacuer l'habitation et prévenir les secours en toute sécurité.

Ce que dit la loi

Logements concernés

Tous les locaux à usage d'habitation sont concernés par cette nouvelle obligation, qu'il s'agisse de résidence principale ou secondaire, d'immeubles collectifs ou de maisons particulières, d'un usage exclusif ou partiel, que le logement soit vide ou occupé par le propriétaire ou un locataire.

Locataire ou propriétaire ?

C'est au propriétaire du logement qu'il incombe d'installer le détecteur de fumée, qu'il soit bailleur ou propriétaire-occupant. Dans les logements locatifs, c'est donc le propriétaire qui doit installer l'appareil à ses frais, détecteur dont le bon fonctionnement est vérifié lors de l'état des lieux.

Quand le logement est en cours de location et occupé, le propriétaire-bailleur a le choix entre plusieurs solutions :

  • acheter et faire installer le détecteur
  • fournir le détecteur au locataire, à charge pour lui de l'installer
  • rembourser l'achat et l'installation du détecteur au locataire

Si l'obligation d'installation incombe au bailleur, en revanche, c'est le locataire qui doit veiller à l'entretien de l'appareil.

Parties communes

Dans les parties communes des immeubles à usage d'habitation, les propriétaires devront également mettre en œuvre des mesures de sécurité contre l'incendie. Elles indiquent les consignes à respecter en cas d'incendie et visent également à éviter la propagation du feu des locaux à risques vers les circulations et dégagements.

Date-limite

Initialement, les détecteurs de fumée devaient être installés dans les appartements et les maisons avant le 9 mars 2015 (et donc au plus tard le 8 mars 2015). Devant les problèmes d'indisponibilité, à la fois des Daaf et des installateurs, le législateur a prévu de repousser la date-limite au 1er janvier 2016. Mais il s'agit là d'une date-limite de pose ou d'installation, et non pas d'achat. En d'autres termes, le propriétaire d'un logement sera censé avoir rempli ses obligations légales à condition :

  • d'acheter un détecteur de fumée ou de signer un contrat d'achat avant le 9 mars 2015,
  • de l'installer avant le 1er janvier 2016.

Normes techniques

Le détecteur de fumée installé dans l'appartement ou la maison doit comporter la mention CE. Il doit respecter la norme NF EN 14604, norme qui doit être vérifiée par un laboratoire agréé.

Contrat d'assurance

Si un incendie survient, la compagnie d'assurance ne peut pas s'exonérer de son obligation de prise en charge des dégâts en prétextant l'absence de détecteur de fumée.

Les assureurs peuvent toutefois proposer une diminution de la prime d'assurance aux occupants d'un logement qui l'équiperaient d'un détecteur de fumée.

Installation

Le détecteur doit :

  • être installé de préférence dans la circulation ou dégagement (palier, couloir) desservant les chambres. Lorsque le logement ne comporte pas de circulation ou dégagement (cas des studios), le détecteur doit être installé le plus loin possible de la cuisine et de la salle de bain,
  • et être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur (fumées de cuisson et vapeur d'eau).

Dans les maisons ou dans les appartements comportant plusieurs étages, il est recommandé d'installer 1 détecteur par étage. Dans les logements de grande surface, il est également recommandé d'installer plusieurs détecteurs.

Vérification et entretien

À partir du 8 mars 2015, la vérification de présence et du bon fonctionnement du détecteur sera faite au moment de la mise en location du logement lors de l'état des lieux d'entrée.

L'obligation d'entretien et de remplacement du détecteur appartient à l'occupant du logement. Ainsi, en cas de location, le locataire doit veiller en cours de bail au bon fonctionnement du détecteur en vérifiant et en remplaçant les piles ou le détecteur, à moins qu'il occupe :

  • un logement à caractère saisonnier,
  • ou un logement-foyer,
  • ou une résidence hôtelière à vocation sociale,
  • ou un logement de fonction,
  • ou une location meublée.

Dans ces 5 catégories de logement, l'obligation de vérification du bon fonctionnement du détecteur est à la charge du propriétaire non occupant.



Sources : Service-public.fr , Commentcamarche.net